Immo interactif : testé et approuvé !

Immo Interactif, qu’est-ce que c’est encore que cette bête ? Un délire numérique ? Un jeu vidéo sur l’immobilier ? Non, rien de tout çà. Il s’agit d’un nouveau mode de vente et d’acquisition de biens immobiliers qui a été lancé il y a quelques années par les notaires français.

Vous n’en avez jamais entendu parlé ? C’est normal. Personnellement, j’avais eu connaissance de cette nouvelle façon d’acheter de l’immobilier puis l’avait laissé de côté, un brin sceptique.

Et puis, il y a quelques jours, une annonce a retenu mon attention : un appartement de 70 m² à Caen pour… 25 000 €. Oui, vous avez bien lu. Pour tout dire, quand j’ai lu le titre, j’ai failli ne pas cliquer dessus, pensant qu’il s’agissait de l’habituel attrape nigauds des agents immobiliers qui vous dirigent vers du viager. Mais non, pas de viager sur ce coup là.

25 000 €, c’était le montant de la première offre possible sur ce bien.

Tout cela a quelque peu aiguisé ma curiosité naturelle. De fil en aiguille, j’ai suivi tout le processus d’une vente par Immo Interactif. Et je vais vous dire si c’est juste un coup marketing ou une réelle opportunité trop peu connue des investisseurs.

Qu’est-ce que Immo-interactif ?

Il s’agit d’un service en ligne qui permet de vendre et d’acheter des biens immobiliers par enchères en ligne. Une sorte d’E-bay de l’immobilier si vous êtes familier de la plate forme américaine.

MAIS, il existe une différence de taille. La transaction est garantie par les notaires. De la consultation de l’annonce jusqu’à la signature de l’acte authentique, vous êtes donc conseillé et accompagné par le notaire chargé de la vente.

Où trouver les offres du service Immo Interactif ?

Vous devez vous rendre sur le site www.immobilier.notaires.fr, sélectionner la zone (département et/ou ville) qui vous intéresse et cocher la case immo-interactif pour accéder à ce type de transaction. Autre option, sélectionner dans le menu déroulant « immo-interactif » « prochaines ventes en immo-interactif ».

Sachez que les annonces sont également mises en ligne sur Leboncoin. C’est d’ailleurs sur ce site que j’ai trouvé l’annonce dont je vous parle dans cet article.

Comment çà se passe ?

Vous accédez à des données précises et nombreuses

Après avoir sélectionné le bien qui retient votre attention, vous allez pouvoir accéder à des informations nombreuses et détaillées : plan de situation, diagnostics, règlement de copropriété, compte rendu des assemblées générales de copropriété…etc.

Sur le bien que j’ai évoqué plus haut, j’avais accès à la taxe foncière, au détail des charges de copropriété, aux derniers compte rendus d’AG, aux diagnostics amiante…

Et là, déjà c’est du lourd. Vous avez accès à une multitude d’informations sans vous déplacer de chez vous. Sans solliciter qui que ce soit. Vous pouvez regarder ces documents à la maison quand bon vous semble. Un gros gain de temps et d’efficacité.

Après avoir ingurgité tout çà, vous savez si le bien vaut la peine d’être visité.

Vous visitez le bien

Pour visiter le bien dont j’ai parlé plus haut, deux dates étaient proposées. Autant vous le dire tout de suite, il fallait se rendre disponible puisque les visites étaient organisées un mercredi de 11h à midi et le vendredi suivant aux mêmes heures. Pas trop un problème pour moi 😉 .

Le négociateur de l’étude notariale nous a laissé visité autant qu’on le souhaitait pendant l’heure impartie. Nous n’étions que 4 ou 5 personnes – bon c’est vrai que l’appartement en question n’est pas situé en plein centre ville mais vu le prix d’appel cela m’a quand même beaucoup surpris.

D’autant que cet appartement est en bon état, propre. Il n’y a que peu de travaux à prévoir. Jugez par vous-mêmes.

Immo interactif

immo-interactifImmo-interactif

J’ai juste identifié des points de moisissure dans les pièces d’eau mais cela pourrait se résoudre facilement avec l’installation d’une VMC. Deux fenêtres en simple vitrage sont à changer dans les toilettes et la salle de bain.

Il serait également possible d’apporter plus de modernité (et donc de plus-value) en cassant la petite cloison qui sépare la cuisine du séjour pour donner un sentiment d’espace dès que l’on rentre dans l’appartement. Bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard surtout après avoir réalisé des chantiers comme ceux-là.

Vous demandez un agrément

A l’issue de la visite, vous devez faire une demande d’agrément auprès de l’étude notariale.

Il suffit de remplir un imprimé avec vos coordonnées, de transmettre la copie d’une pièce d’identité et un document attestant que vous êtes en mesure de vous porter acquéreur : à savoir soit un relevé de compte et / ou d’épargne couvrant la somme jusqu’à laquelle vous souhaitez enchérir soit une simulation de prêt immobilier.

Personnellement, j’ai fourni ce dossier après avoir visité. Mais, vous pouvez le faire sur Internet.

Ceci dit, faites bien attention à bénéficier de cet agrément en temps et en heure. Sinon vous ne pourrez pas participer à la vente. De mon côté, j’ai dû relancer le notaire pour obtenir cet agrément. Il m’avait purement et simplement zappé !

J’en ai profité pour lui demander combien de personnes avaient sollicité un agrément. Réponse : 17 mais seulement 5 avec un dossier complet et validé.

Inscription à immo interactif sur Internet

Retour ensuite sur Internet, sur le site www.immobilier-notaires.fr pour officialiser votre demande de participation à la vente.

Cette demande doit être faite AVANT l’ouverture de réception des offres. Je vous recommande de le faire plusieurs jours à l’avance : le service étant encore en rodage, il peut y avoir des « bugs ».

Le notaire vous délivrera alors le fameux agrément électronique qui vous permettra de suivre les offres et de présenter les vôtres.

Dépôt des offres : l’ouverture des hostilités !

immo interactif

Le jour J est arrivé : vous devez déposer vos offres sur le Net et vous positionner en fonction de vos concurrents.

Vous retournez donc sur l’annonce en ligne et cliquez sur « participer à la vente ». Vous saisissez ensuite votre identifiant et votre mot de passe et là, magie ! La salle des ventes dématérialisée s’ouvre. Il suffit alors de cliquer sur « faire une offre ».

Pour le bien qui m’intéressait, le « pas de l’offre » était de 1000 €.

Vous disposez de 24 heures pour enchérir / surenchérir. Et c’est là que le truc est vraiment super : vous avez connaissance en temps réel des offres émises par vos « concurrents », ce qui vous permet de vous situer par rapport à eux, chose impossible dans une transaction traditionnelle. Tout cela présente presque un aspect ludique. Mais ne vous faites pas prendre au jeu pour autant : cela reste une acquisition immobilière avec monnaie sonnante et trébuchante à l’appui !

Sachez que si une offre est lancée moins de 4 minutes avant la fin de la période de réception des offres, celle-ci repousse l’horaire de 4 minutes. La réception des offres s’arrête quand aucune offre n’a été réalisée au cours des 4 dernières minutes.

Un conseil qui tombe sous le sens : fixez vous un prix plafond et n’en démordez pas. Sinon, le risque est de vous emballer et de vous laisser embarquer dans une vente qui, au final, ne constituera plus une affaire. L’objectif n’est pas d’emporter le bien à tout prix mais de réaliser une belle opération.

Ne vous arrêtez pas sur un chiffre rond, du genre 60 000 €. Pourquoi ? Parce qu’un chiffre rond correspond à un seuil psychologique que beaucoup d’acquéreurs n’arrivent pas à dépasser. Fixez votre plafond à 61 000 € par exemple.

Etudes des offres par les vendeurs

Ce n’est pas forcément le dernier enchérisseur (qui formule donc l’offre la plus élevée) qui sera retenu comme acquéreur.

Les vendeurs peuvent choisir un autre acquéreur, en fonction de son profil et de son assise financière. Pour faire simple, un acheteur qui paie cash aura sans doute les faveurs des vendeurs par rapport à une personne qui doit obtenir un crédit.

Autre élément important à connaître : les vendeurs donnent un prix plancher en dessous duquel ils ne souhaitent pas céder le bien. Ce prix plancher n’est connu que de l’étude notariale – j’ai posé la question vous vous en doutez bien 🙂 .

MAIS, les vendeurs peuvent changer d’avis et décider de céder le bien à un prix INFERIEUR à leur prix plancher.

Signature du compromis de vente

Si vous êtes l’heureux élu, le notaire reprend contact avec vous pour signer un compromis de vente.

Et c’est là un autre GROS avantage de l’immo interactif : vous bénéficiez de la même sécurité que dans n’importe quel compromis. A savoir que vous pouvez demander à insérer des clauses suspensives. Typiquement la clause d’obtention de prêt par la banque.

Vous n’êtes donc pas dans une situation de stress financier comme dans une vente aux enchères traditionnelle.

Si vous n’obtenez pas le prêt, le bien est remis en immo interactif. Autre option : les vendeurs peuvent proposer le bien à un autre enchérisseur.

Ai-je décroché le jackpot ?

Ce ne sera pas pour moi sur cette première tentative : le bien que je convoitais est parti à 60 000 €. Mon prix plafond étant de 51 000 €, je n’ai pas de regrets à avoir.

immo interactif

L’heureux acheteur réalise malgré tout une bonne opération : 60 000 € pour 70 m², cela revient à 857 € du mètre carré, là où le prix est à 1600 € en principe… Alors, certes, il y a quelques bricoles à faire dans cette appartement (que j’ai estimé à 4 ou 5 000 € grand maximum), mais, cela reste un bel investissement.

Vous allez me dire «  mais pourquoi tu n’as pas enchéri dans ce cas ? » Hé hé, je vous l’ai dit, le bien se situe dans un quartier que je qualifierai de moyen, donc pas la peine de se battre comme un chiffonnier pour mettre la main dessus. De plus, il était situé au 4ème étage sans ascenseur, ce qui peut décourager certains locataires.

Et surtout, au risque de passer pour un fou furieux, j’attends encore mieux en terme d’acquisition. Parce que, plus vous investissez plus vous avez le recul sur le marché sur lequel vous évoluez. De fait, vous devenez ultra sélectif.

Mon avis sur immo interactif

Voilà une nouvelle façon d’acheter de la pierre qui présente de nombreux avantages : rapidité, efficacité, sécurité juridique (grâce à la garantie apportée par le notaire).

Certains d’entre vous vont me dire : mais quel est l’intérêt pour le vendeur ? En réalité, il est très simple : c’est de vendre rapidement son bien par la rencontre de l’offre et de la demande.

Le système est complètement inversé par rapport à une transaction immobilière traditionnelle : au lieu de partir du prix affiché par le vendeur et de descendre jusqu’au juste prix vous partez d’une mise aux enchères (donc d’un prix bas) pour monter progressivement. Je ne vous cache pas que c’est un peu déroutant mais, au final, vous pouvez réaliser de belles affaires.

A la louche, sur le secteur géographique qui me concerne, les biens se vendent de 10 à 30 % moins cher que sur les « ventes traditionnelles ».

Encore une fois, si vous sortez des sentiers battus, à l’instar des ventes domaniales par exemple, vous pourrez dénicher de belles affaires. A présent, vous savez ce qu’il vous reste à faire 🙂 .

7 réflexions au sujet de « Immo interactif : testé et approuvé ! »

  1. Hoho !!! Je viens de découvrir cet article par FB (merci les recos de page) et je vis et investis à Caen, alors pour tout dire cet article m’a tiqué (surtout que je crois l’avoir vu cette annonce !!) mais comme je digère un investissement (colocation meublée) que je viens de terminer, je n’ai pas plus regardé que ça…
    Par contre à tout hasard, c’était situé quelle rue ? (pour savoir le quartier) et voir l’éventuelle bonne affaire

    PS : je n’ai pas encore eu le temps de lire dans quoi tu as investis mais au cas où, on pourra prendre contact un jour…
    PS 2 : les compteurs FB, twitter, etc… empiètent sur la page. 🙂

  2. Bonjour Paul,

    Je suis tombée sur le même genre d’annonce, il n’y a pas longtemps.
    Dans un premier temps, j’ai pensé à une vente en viager mais non.
    Je t’avoue que j’étais perplexe quand j’ai vu ça, une vente aux enchères sur internet mais pourquoi pas.

    Personnellement, je ne sais pas si on peut trouver des bonnes affaires grâce à ce genre de système.

    Dans l’immobilier, le plus important est d’acheter à bas prix en dessous du marché. Hors là, comme tu l’as dit le propriétaire peut fixer un prix en dessous duquel il ne veux pas vendre le bien. Je trouve que le propriétaire est moins stressé, il y a moins peur de ne pas réussir à vendre le bien. Dans l’immobilier, on sait que le coté émotionnel est important.

    De plus, ces annonces sont très alléchantes est font venir pas mal de curieux.

    Merci d’avoir écrit cet article, tes articles sont toujours très intéressant.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !