Louer sa maison pour les vacances ou l’échanger ?

Partir en vacances coûte de plus en plus cher. Du moins, c’est l’impression que j’ai depuis un certain temps, soupçonnant une folle inflation des tarifs de maison de vacances.

C’est vrai qu’il existe plein de petites astuces pour payer moins cher : opter pour le camping, faire du stop, partir en « last minute » ou à l’inverse en « first minute », profiter des séjours « hors saison »…

Mais si, comme moi, vous êtes parent de deux charmantes têtes blondes, vous n’avez pas vraiment le choix : il faut partir en juillet ou en août. Et là, çà fait mal. Même une semaine en mobil home coûte les yeux de la tête. Un vrai carnage.

Ceci dit, pas question de vous mentir : avec ma petite famille, on part très souvent en vacances. Et on aime se faire plaisir ! Du coup c’est un sacré budget à l’année. Entre 5 et 6 000 € selon mes derniers calculs…

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai constaté une chose qui me dérange : pendant que nous sommes partis, notre maison reste vide pendant plusieurs semaines. C’est dommage…

Tiens, tiens… Et si louer sa maison pendant les vacances était la solution ?

Louer sa maison pour les vacances : y avez-vous pensé ?

louer sa maison pour les vacances

Je préfère demander parce que moi, je n’en avais pas eu l’idée.

Ce sont les circonstances qui m’y ont fait réfléchir.

Allez, je vais vous raconter un peu ma vie. Mais, ne vous inquiétez pas, je vais la faire courte 🙂 !

En 2014, nous avons loué avec ma petite tribu une belle villa avec piscine à Salles, juste à côté d’Arcachon.

On a été enchanté par notre séjour et la qualité des prestations de ce bien.

Et puis, assez vite, ma compagne a « soupçonné » qu’il s’agissait de la résidence principale de nos hôtes. Il y avait en effet plusieurs indices pour arriver à cette conclusion : vélos mis à disposition, nombreux livres de collection, présence de denrées alimentaires importantes… Et puis, les multiples recommandations des propriétaires pour que l’on prenne soin de leur maison. J’avais mis çà sur le compte d’un soin particulier apporté à leur bien. Un peu « tatasse » me suis-je dit.

A la fin des vacances, j’ai clairement posé la question au Monsieur. Qui m’a répondu en toute transparence que sa femme et lui étaient retraités et que, à la faveur des vacances d’été, ils louaient leur maison pour arrondir leur fin de mois.

Quand des vacanciers louent leur maison, eux s’en vont au Pays Basque dans leur famille. Pas mal, le deal, non ?

Un calcul rapide.. ha oui, quand même !

Du coup, vous imaginez bien que cela m’a fait cogiter sur la route du retour. J’ai fait de rapides calculs : à 900 € la semaine, le complément de revenu est facilement de 7 000 € – et encore, j’ai pris pour base de calcul 8 semaines de vacances en juillet / août. Sûr que ce type de bien doit également se louer le reste de l’année.

Après, il faut avoir une famille très accueillante pour vous voir débarquer et squatter régulièrement chez vous !

Petit aparté : si louer sa maison ou son appartement pour les vacances peut être une idée à creuser, il existe d’autres circonstances vous permettant d’arrondir vos fins de mois grâce à votre résidence principale.

Louer son logement pour le tournage d’un film, suite à un changement professionnel…

Louer sa résidence principale en cas de mutation professionnelle

Vous avez sans doute des collègues qui ont eu le bonheur d’être muté à la Réunion ou en Polynésie. Ha les veinards…

Seulement, il arrive que ces mutations soient limitées dans le temps (trois ou quatre ans) avant un retour en métropole. Aussi, la plupart des personnes qui s’exilent pour ces destinations paradisiaques font le choix de louer leur résidence principale.

Pourquoi ? D’abord pour être sûr de récupérer un logement qui leur convient à leur retour. Mais également parce que le coût de la vie dans les îles est beaucoup plus important. Un bon complément de salaire est donc le bienvenu !

Et pour ceux qui n’ont pas fini de rembourser leur prêt, mettre sa maison en location permet de la conserver de manière indolore puisque la mensualité peut être couverte par le loyer.

Si louer son logement pendant un séjour outre mer ou à l’étranger vous intéresse, n’oubliez pas de signaler à vos locataires à quelle échéance vous souhaitez récupérer votre bien. Le mieux est même de le faire figurer dans le bail de location.

Pour rappel, un bail de location nue est signé pour 3 ans, un bail de location meublée pour 1 an.

Louer sa maison pour acheter un autre bien

Vous souhaitez changer de résidence principale ? La plupart du temps, vous aurez le réflexe de mettre en vente votre logement actuel pour en racheter un. Normal me direz vous puisque cela permet de bénéficier d’un apport plus important. Certains, sans doute trop impatients, vont même contracter un crédit relais. Ce qui me fait peur personnellement.

Pourquoi ne pas mettre en location le logement que vous souhaitez quitter ? Cette option est particulièrement intéressante si vous avez remboursé intégralement votre emprunt, ou s’il ne vous reste que quelques mensualités à régler.

Le loyer que vous dégagerez deviendra une ressource supplémentaire permettant d’augmenter votre capacité d’emprunt.

Louer sa maison pour un film

louer sa maison

Transformer votre logement en studio de cinéma ? Voir Jean Dujardin s’installer dans votre canapé pour boire une bière ? Ou Audrey Tautou lire dans votre bibliothèque ?

La chose est possible si vous décidez de louer votre maison ou votre appartement pour le tournage d’un film.

Mais, attention, la concurrence est rude. Vous aurez plus de chances de parvenir à un résultat en proposant un bien de standing. Ou un logement qui sort de l’ordinaire. Une grande luminosité et des facilités de stationnement auront également les faveurs des professionnels de l’image. Sachez également que les régions les plus recherchées sont Paris et le Sud de la France.

Si vous êtes locataire, pensez au minimum à demander l’autorisation à votre propriétaire. Et si vous voulez vraiment faire les choses comme il faut, demandez l’autorisation de la copropriété.

Quand votre résidence principale sera retenue, il vous restera à signer un contrat de location et à encaisser votre loyer. Comptez de 250 € à plus de 2 000 € par jour de location.

Ha, et au fait, n’oubliez pas de demander quel style de film va être tourné chez vous. Il est possible que certains genres ne vous conviennent pas 😛  .

Louer sa résidence principale pour un film vous intéresse ? Rendez-vous sur ce site pour vous inscrire : https://www.cast-things.com

Vous pourrez également y proposer vos habits, votre voiture… ou votre animal de compagnie !

Fin de la parenthèse. Revenons à notre sujet principal : louer sa maison pour les vacances.

Mais comment louer sa maison pour les vacances ?

louer sa résidence principale

1ère question : avez-vous le droit de louer votre résidence principale?

Il n’existe pas d’entrave particulière si vous êtes propriétaire de votre maison.

Pensez quand même à faire une déclaration en mairie. Tout est expliqué dans cet article. Il vous sera alors demandé de collecter la taxe de séjour.

Si vous habitez un appartement, il vous faudra vérifier que le règlement de copropriété ne fait pas obstacle à la location meublée.

Enfin, si vous êtes locataire, pensez à demander l’autorisation au propriétaire. Si vous faites çà dans son dos et qu’il l’apprend, cela risque d’envenimer vos relations ! Il pourra même vous réclamer la différence entre les loyers que vous avez perçu et celui que vous lui versez. La jurisprudence est assez stricte sur le sujet, avec l’explosion d’AirBnB.

Faites une étude de marché et jetez un œil à la concurrence

La demande locative est-elle présente dans votre secteur ? C’est LA question essentielle pour tout investissement immobilier.

Juste un chiffre qui vous permettra de vous faire une première idée : 83 millions de touristes en 2016 en France !!! Quelques uns s’arrêteront sans doute chez vous 😉  .

Alors, évidemment il y a des zones qui explosent les scores (les zones côtières et la montagne) mais le tourisme s’est aujourd’hui développé partout, donc vous ne devriez pas être en reste.

Il va ensuite falloir jeter un œil à ce qui est déjà proposé sur votre secteur. Et là, vous risquez d’avoir des surprises. En effet, bon nombre de biens proposés à la location de vacances présentent un caractère vieillot. Ils ne donnent pas vraiment envie de partir se détendre. Un bon moyen pour vous de vous démarquer en somme.

Enfin, vous pourrez vous faire une idée des tarifs proposés pour un bien équivalent au vôtre. Vous pourrez ainsi ajuster vos prix.

Affichez les atouts de votre bien

Créez un effet de contraste avec les biens qui ont mal vieilli. Apportez une touche de modernité à votre logement et une ambiance chaleureuse.

Vous l’aurez compris : ne lésinez pas sur les travaux et les finitions. Si vous mettez 2000 € sur la table et qu’en fin de saison vous en avez gagné 5000, cela vaut le coup non ? Et en plus, vous aurez travaillé sur votre propre logement. Vous serez donc gagnant à tous points de vue.

Dans la même veine : ne soyez pas radins sur les équipements. Oubliez la vieille télé à tube cathodique qui ne vous sert plus depuis des années. le recyclage a ses limites 😆 Votre objectif constant : vous démarquer pour louer à coup sûr et plus cher que le prix du marché.

Autre point qui doit retenir votre attention : la qualité des photos. Si vous avez embelli votre chez vous et que vous ne savez faire que des photos floues, demandez à un ami ou carrément à un professionnel de passer chez vous. Louer sa maison ne s’improvise pas. L’oeil d’un professionnel pourra faire la différence !

Donnez ensuite le maximum de détail concernant votre location : électro ménager, qualité de la literie, présence et surface du jardin, d’une terrasse, commerces à proximité, centres d’intérêt touristique, cabinet médical, fourniture éventuelle de draps et serviettes (un service apprécié !), transports en commun …

Enfin, donnez de la visibilité et affichez votre bien sur plusieurs supports ( voici une liste des sites gratuits). Pensez également à adapter votre présence sur les sites de vacances en fonction du profil des vacanciers fréquentant votre région. Par exemple, dans ma région (Normandie), il y a beaucoup de touristes anglais, il serait donc nécessaire que je sois présent sur le site numéro un dans ce pays (Holiday Lettings).

Faites le tri !

Avant que vos premiers locataires n’arrivent, il va falloir faire du rangement. Si vous êtesun adepte de la zen attitude, cela vous demandera peu de temps et d’effort. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde !

Réservez donc une ou deux pièces pour mettre de côté vos affaires personnelles et autres éléments de valeur. Vous prendrez le soin de fermer à clé cette ou ces pièces. Et n’oublierai pas d’expliquer à vos locataires que l’accès ne leur est pas autorisé.

Louez comme un pro !

Vous y êtes : louer sa maison n’a plus de secret pour vous. Enfin presque.

Car qui dit location, dit bail, et plus précisément bail meublé. Vous trouverez des tas de modèle sur Internet.

A ce bail, il faudra ajouter un état des lieux d’entrée et de sortie. Même observation ici : tout est disponible sur le Net.

Personnellement, je vous conseille également de faire signer à vos locataires un engagement de responsabilité quant à l’usage d’Internet si vous leur laissez l’accès à votre box. Internet est une invention merveilleuse mais certains y ont parfois une activité illégale.

Pensez également à demander à vos locataires de contracter une garantie villégiature auprès de leur assurance.

Autre chose à laquelle vous devez absolument penser : la documentation technique des appareils électro-ménagers, de la télévision et du boîtier TNT … Ce qui peut vous sembler évident ne le sera pas forcément pour tout le monde.

Et, bien entendu, il est indispensable de proposer une documentation touristique très détaillée. Un plan signalant les zones d’attractivité et les commerces constitue également un plus.

Enfin, une chose qui a son importance et que bon nombre de loueurs « oublient » : la propreté. C’est un point décisif qui impactera le souvenir que garderont vos locataires. Alors, ne lésinez pas sur l’huile de coude… ou faites vous aider.

Qualité de l’accueil

louer sa résidence principale

Un accueil de qualité à l’arrivée ainsi qu’au départ de vos locataires vous assureront une bonne réputation. Les gens auront envie de revenir et / ou de conseiller votre location à leurs amis. Et, à l’heure d’Internet, des commentaires positifs pourront faire décoller votre activité.

C’est pourquoi il est indispensable de vous appuyer sur des personnes de confiance pour l’accueil. Il faut également que ces personnes se rendent disponibles pendant le séjour en cas de besoin.

Enfin, n’oubliez pas le petit cadeau couleur local qui fait toujours plaisir (à défaut d’être super bon 😉 .

Louer sa maison : quidd de la fiscalité ?

Le principe est simple : vous ne pouvez pas louer plus de 90 jours consécutifs et devez déclarer vos bénéfices au fisc.

Si vos revenus ne dépassent pas 32 900 €, vous serez soumis au régime microBIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). Vous bénéficierez alors d’un abattement forfaitaire de 50 %. Au delà, une déclaration au réel deviendra obligatoire. Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de lire cet article.

L’alternative : échanger sa maison

Pour ceux qui ne sont pas convaincus par le fait de louer sa maison pour les vacances, pour ceux qui estiment que « çà suffit de toujours tout monétiser, chercher à faire du fric et l’humain dans tout çà et blah blah blah… », il existe une autre solution : l’échange de résidence principale.

De plus en plus de Français se lancent dans l’aventure : plus de 40 000 personnes ont échangé leur résidence principale en 2016.

Une multitude de sites le propose comme Troc Maison, Echanger sa Maison, Homelink

Le principe est généralement le même : vous publiez une annonce vantant les mérites de votre bien et de votre région. Puis, vous sélectionnez un pannel de locations vous intéressant en France ou à l’étranger. Vous prenez contact avec les propriétaires de ces biens et proposez un échange de résidence principale.

L’échange de maison a quelque chose de rassurant : ceux qui vous empruntent votre maison mettent également la leur à disposition. Cette réciprocité vous fait moins craindre des dégradations par exemple.

Malgré cela, il semble pertinent de rédiger un contrat d’échanges et de contracter une assurance.

Pour ceux d’entre vous qui sont locataires, sachez que vous pouvez échanger votre bien également. Le mieux est tout de même d’avertir votre propriétaire !

Alors louer sa résidence principale ou l’échanger, quelle solution préférez-vous ?

Louer sa maison pour les vacances ou l’échanger : vous l’avez compris, deux philosophies s’affrontent. Même si, au final, l’objectif reste identique : partir se délasser pour une somme modique voire gratuitement.

A moins d’y voir un bon moyen d’arrondir vos fins de mois.

Décidément, l’immobilier présente des ressources insoupçonnées. Et, dans le cas présent, vous n’aurez même pas à investir un seul centime.

Alors, quelque soit votre objectif, vous avez à présent toutes les cartes en main pour en profiter  😎 😎 😎  .

Commentaires (6)
  1. angélique capron juin 1, 2017
    • Paul juin 1, 2017
  2. Dupont Fabrice juin 13, 2017
    • Paul juin 13, 2017

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Partagez7
Tweetez
Partagez
+1