Comment économiser de l’argent sur son crédit immobilier ?

Vous cherchez à faire des économies au quotidien ? Vous avez déjà rogné sur différentes postes budgétaires : transport, alimentation, énergie. Mais, voilà, quand vous faites les comptes, vous êtes toujours un peu ric-rac à la fin du mois.

Dans ce cas là, deux hypothèses s’ouvrent à vous : augmenter vos revenus ou continuer à diminuer vos dépenses. Pour la première, il y a différentes voies à explorer, y compris dans l’immobilier. Reste la seconde option : comment économiser de l’argent ?

D’autant plus que l’on rentre dans une période durant laquelle il va falloir en sortir (de l’argent) : les vacances, puis la rentrée scolaire puis les impôts avec la taxe foncière et la taxe d’habitation. Oui, je sais, pour cette dernière, il paraît qu’elle va disparaître pour 80 % des ménages, promesse présidentielle oblige. Mais ce ne sera pas pour tout de suite ! Et puis, n’oubliez jamais une chose : ce que l’Etat vous donne d’une main il vous le retire de l’autre  👿 . Dans ces conditions, faire des économies devient une gageure.

Pour réduire vos dépenses, comme pour gagner plus d’argent, mieux vaut compter sur vous-mêmes, croyez moi ! Fort de ce constat, je me suis posé la question de mon côté : comment économiser de l’argent ? Vous savez que je suis un peu obnubilé par l’immobilier. Aussi, mes cogitations pour dépenser moins ont porté sur ce (gros) poste de dépense (près de 20 % du budget d’un ménage français, quand même). C’est la conjoncture hyper favorable des taux d’emprunt qui m’a donné la meilleure réponse.

A la faveur de la baisse des taux, vous pouvez encore économiser de l’argent en rachetant votre (ou vos) crédit (s) immobilier (s). D’ici quelques mois, le train sera sans doute passé et vous pourriez vous en mordre les doigts.

De mon côté, je me suis attelé à la tâche. Et, après un véritable marathon de 9 mois (!!!), j’ai fini par racheter 4 prêts avec à la clé un gain de 193 € chaque mois. Appréciable, non ?

Le parcours du combattant

Après avoir étudié la courbe des taux immobiliers durant plusieurs mois, je me suis dit en octobre 2016 qu’il était temps de passer à l’action avant que ces taux ne remontent.

comment economiser de l'argent en rachetant son pret immobilier

Image : Empruntis

J’ai commencé par solliciter ma banque qui détient 5 prêts (sur 6). Un indice, c’est un des principaux groupe bancaire français. Deuxième indice : cette banque adore le tennis si j’en juge par sa politique de sponsoring  🙄 .

Racheter son crédit immobilier ou le renégocier ?

La chose semble en effet plus courtoise de solliciter sa banque en premier pour tenter une renégociation d’emprunt. Même si, la plupart du temps, cette tentative reste infructueuse. Pourquoi ? Hé bien tout simplement parce que, à l’époque de la signature de votre crédit immobilier, la banque a elle-même emprunté à un taux vraisemblablement supérieur au taux actuel. Elle est donc « bloquée » dans ses marges de manœuvre.

Prenons un exemple, vous avez emprunté 100 000 € sur 20 ans en 2014 au taux de 3 %, on peut imaginer que la banque a elle emprunté de son côté au taux de 1,5 % sur les marchés. Si aujourd’hui, vous lui demandez de vous aligner sur le taux du jour (1,49 % à l’heure où j’écris ces lignes), vous voyez bien le dilemme.

Et dilemme il y a eu pour ma banque qui adore le tennis. Pour vous donner un ordre d’idée, sur l’emprunt le plus important, elle m’a proposé une nouvelle mensualité sur laquelle je gagnais 2 € (sur un prélèvement mensuel de plus de 1 000 €). Vous avez dit foutage de g… ? Moi qui espérais économiser de l’argent par dizaines d’euros chaque mois…

Un brin vexé, je me suis dit qu’il était temps d’aller voir ailleurs si l’herbe y était plus verte.

Adieu le tennis, il était temps de découvrir un autre sport !

Un long accouchement

Avec le recul, je peux vous le confesser aujourd’hui. Renégocier les prêts immobiliers aurait été la solution de facilité par rapport à ce qui m’attendait. 9 mois d’attente pour accoucher de 4 prêts tout beaux tout neufs !

Alors vous allez me dire : « mais qu’est-ce qui a foiré ? Tu n’as pas trouvé de banquier intéressé par ton profil ? »

Hé bien pas du tout. Et c’est là que cela devient presque comique.

Un courtier a très vite identifié plusieurs établissements intéressés. Mais le meilleur, ou en tout cas celui qui présentait les meilleures offres, s’est très vite détaché du lot : cette banque préfère la voile au tennis (non je n’en dirai pas plus !).

Je me suis donc rapidement retrouvé avec 4 belles propositions commerciales. Et, je l’avoue sans honte, j’étais très heureux à l’avance de quitter le tennis pour la voile. Surtout après la tentative assez pathétique il faut bien le dire de ma précédente banque pour nous rendre captifs – si vous voulez en savoir plus, c’est ici.

Tout se présentait donc comme sur des roulettes. Mais, il faut toujours s’attendre à quelques péripéties avec les banques. Et péripéties il y a eu…

Un mental d’acier

comment économiser de l'argent

Si j’avais su à l’avance toutes les embûches que je trouverais sur mon chemin, le temps et l’énergie que cela me coûterait, aurais-je malgré tout racheté ces prêts ?

Sincèrement oui, 1 000 fois oui.

Tout d’abord parce que j’avais bien conscience que l’heure était venue de racheter ces emprunts. Je savais que l’on y gagnerait facilement entre 150 et 200 par mois ! Avec de telles économies à la clé, cela vaut le coup de se démener et de patienter.

Et puis, j’ai sans doute un caractère à la c…, mais, plus je rencontre de difficultés, plus ma motivation s’accroît. Plus la pente est rude et plus je vais accélérer.

Pour revenir à cette attente interminable, il y a eu une incroyable série de couacs de la nouvelle banque, et plus particulièrement de son pôle immobilier. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais c’est la grande mode dans les réseaux bancaires : la création des pôles immobiliers. Censés gérer de manière plus professionnelle les demandes de prêts.

Oui, ben c’est la deuxième banque dans laquelle je côtoie cette espèce de « banquiers améliorés » et franchement, en tant que client, c’est plutôt le grand bond en arrière !

Soi disant que cela permet de gagner du temps ? Jugez par vous-mêmes : 9 mois. Et pour le côté professionnel, je dis « joker », surtout quand on ne cesse de perdre des papiers et qu’on est obligé de les re-signer 3 fois. J’imagine que vous avez déjà fait un prêt immo, vous voyez bien l’enfer de paperasse que c’est ! Alors avec 4, c’est à en pleurer. Mais, encore une fois, quand vous vous demandez comment économiser de l’argent, racheter votre crédit est une voie royale.

Diminuer les mensualités ou réduire la durée des emprunts ?

Enfin, tout cela est à présent derrière moi !

Ce que vous devez savoir c’est que, lorsque vous rachetez un prêt, deux solutions s’offrent à vous :

– soit vous diminuez le montant des mensualités en gardant la même durée d’emprunt (c’est ce que j’ai choisi et je vais vous dire pourquoi).

– soit vous réduisez la durée de votre crédit en conservant la même mensualité. Vous serez donc plus rapidement libéré de votre créance.

Si la deuxième option est parfaitement cohérente quand il s’agit de votre résidence principale, il n’en va pas de même pour un investissement locatif. Surtout si vous voulez enchaîner les investissements.

Dans ce cas, il vaut mieux diminuer le montant des mensualités et économiser de l’argent. Mécaniquement, vous allez augmenter votre cashflow et diminuer votre endettement. Tout bon vis-à-vis de la banque !

Combien j’ai économisé grâce à ces rachats de prêt

comment économiser de l'argent

Ha ha, petits curieux. Voilà ce qui vous intéresse le plus. Et je vais vous dire : vous avez raison  😀 !

4 emprunts ont donc été rachetés. Voici ce que cela donne en détail :

  • prêt 1 : ancienne mensualité de 1083 €. Nouvelle mensualité de 967 € sur 197 mois. Soit une économie mensuelle de 116 €. Et une économie de 22 852 € sur la durée totale du prêt.
  • prêt 2 : ancienne mensualité de 423 €. Nouvelle mensualité de 397 € sur 130 mois. Soit une économie mensuelle de 26 €. Et une économie de 3 380 € sur la durée totale du prêt.
  • prêt 3 : ancienne mensualité 391 €. Nouvelle mensualité de 370 € sur 208 mois. Soit une économie mensuelle de 21 €. Et une économie de 4 368 € sur la durée totale du prêt.
  • prêt 4 : ancienne mensualité de 423 €. Nouvelle mensualité de 413 € sur 223 mois. Soit une économie mensuelle de 10 €. Et une économie de 2 230 € sur la durée totale du prêt.

Ce qui nous fait une économie mensuelle cumulée de 173 €. Et une économie totale en fin de prêt de 32 830 €.

Hé oui, quand même !

OK, c’est très bien. Mais comment économiser de l’argent ? Encore plus d’argent ? Ha vous êtes gourmand !

Et l’assurance des prêts ?

Excellente question en effet. Quand vous rachetez un prêt, soit vous repartez avec les mêmes assurances de prêt. Dans ce cas, vous devez quand même les informer des changements réalisés et les assurances vous renvoient un tableau des cotisations.

Soit vous en profitez pour faire jouer la concurrence. Et faire jouer la concurrence, moi j’adore çà !

Etant plus âgés de 3 ou 4 ans par rapport à nos anciens prêts, je craignais que l’on se fasse allumer par les assurances. Dès lors, une cotisation plus importante rendait le rachat de prêt moins intéressant.

C’est ici qu’a eu lieu la divine surprise. Puisque, sur chaque assurance sans exception, nous payons moins cher.

Je mets çà sur le compte de deux facteurs combinés :

– les assurances de prêt immobilier se livrent une concurrence sévère.

– le montant à assurer est moins important que lors du prêt initial. Or, la cotisation est proportionnée à ce montant, donc, c’est mathématique, elle a baissé.

Dans le détail, cela nous donne :

  •  prêt 1 : ancienne cotisation : 13 €. Nouvelle cotisation de 5€ . Soit une économie mensuelle de 8 €. Et une économie de 1576 € sur la durée totale du prêt.
  • prêt 2 : ancienne cotisation : 8 €. Nouvelle cotisation. Soit une économie mensuelle de 2 €. Et une économie de 260 € sur la durée totale du prêt.
  • prêt 3 : ancienne cotisation de 12 € . Nouvelle cotisation de 6 €. Soit une économie mensuelle de 6 €. Et une économie de 1248 € sur la durée totale du prêt.

  • prêt 4 : ancienne cotisation 10 €. Nouvelle cotisation de 6 €. Soit une économie mensuelle de 4 €. Et une économie de 892 € sur la durée totale du prêt.

Ce qui nous fait une économie mensuelle cumulée de 20 € mensuelle. Et une économie totale en fin de prêt de 3 976 €.

Une fois cumulée l’économie sur les emprunt et celle sur les assurances, on arrive à la somme coquette de 36 806 €. A ce prix, tiens je m’achète un nouvelle appartement ! Non je plaisante 😛 .

Vous avez demandé comment économiser de l’argent ?

Au-delà du rachat de prêt, les gisements d’économie sont très importants dans le domaine immobilier. La mise en concurrence des assurances propriétaires non occupants, des syndics de copropriété, des prestations de ménage ou des fournisseurs d’énergie constituent d’autres pistes à explorer pour vous.

Alors, même si ce n’est pas très sexy, cela vaut le coup de se pencher dessus, non ?

Commentaires (2)
  1. Styl juillet 10, 2017
  2. Bruno InvestImmoClub juillet 10, 2017

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Partagez7
Tweetez
Partagez
+1
Voulez-vous découvrir les 10 ASTUCES indispensables pour réussir votre
Investissement Immobilier
Entrer votre adresse email pour recevoir Le Guide en PDF immédiatement...