Comment bien préparer son dossier de prêt immobilier ?

Vous souhaitez devenir propriétaire ? Pour accroître vos chances de vous voir accorder un prêt auprès de votre établissement bancaire, quelques règles sont à prendre en compte pour l’élaboration de votre dossier de financement.

préparer son dossier de prêt immobilier

Bénéficier d’un apport personnel

La plupart des banques demandent un apport personnel d’au moins 10% du montant de l’acquisition immobilière, et ce, notamment dans le but de couvrir les frais de notaire et les éventuels frais d’agence s’il y en a.

Pour rappel, les frais de notaire correspondent à environ 7-8% du prix du bien immobilier dans l’ancien, et à environ 2-3% dans le neuf, comme le précise le site officiel des notaires de France

Éviter les découverts 

Pour convaincre votre banque de vous faire confiance, il est important que votre compte bancaire soit irréprochable sur plusieurs mois. Vous devez ainsi éviter les découverts ainsi que les achats d’ordre compulsif. Il vaut mieux si possible mettre de l’argent de côté pour montrer à votre banquier que vous êtes capable d’économiser. 

Présenter une stabilité professionnelle  

Pour obtenir un prêt immobilier, le CDI reste le contrat de travail le plus recommandé. Dans le cas d’une activité indépendante, il faudra alors prouver une stabilité financière avec des revenus réguliers au moins depuis 2 ans. Il est également recommandé d’attendre la fin de sa période d’essai, sous peine de se voir refuser tout simplement sa demande.

Elaborer un plan de financement 

comment préparer son dossier de prêt immobilier

Vous pouvez établir un budget prévisionnel reprenant vos revenus et vos charges mensuelles (fixes + variables), en tenant compte en plus du montant à rembourser chaque mois pour votre acquisition immobilière. 

Une fois déterminé, il vous servira à appuyer votre dossier de financement auprès de votre établissement bancaire. 

Fournir tous les documents nécessaires 

Procurer toutes les pièces justificatives en amont pour la constitution de votre dossier est un gage de confiance et de sérieux pour les banques. Cela prouve à votre banquier que vous faites preuve d’organisation et que vous êtes plus apte par conséquent à tenir vos finances. 

Les pièces justificatives que vous aurez à fournir sont de trois ordres, liées à : 

Votre situation personnelle : 

  • Pièce d’identité 
  • Livret de famille 
  • Justificatif de domicile

Vos revenus :

  • Deux derniers avis d’imposition
  • Trois derniers bulletins de salaire
  • Relevés de compte des trois derniers mois
  • Justificatif des crédits en cours
  • Justificatif de l’apport personnel : donation, livret A, prêt épargne logement…

Votre projet immobilier : 

  • La promesse ou le compromis de vente du logement
  • Le contrat de réservation s’il s’agit d’une vente en état futur d’achèvement (VEFA) 
  • Le contrat de construction s’il s’agit d’une maison individuelle à construire

Ne pas accumuler trop de crédits en cours

Les établissements financiers demandent de ne pas dépasser 33% d’endettement,. Pour s’assurer de respecter ces conditions, il est conseillé de ne pas avoir plusieurs crédits à rembourser en même temps : auto, crédit à la consommation…

Selon une récente étude de la Banque de France, la croissance des crédits à la consommation aux particuliers reste élevée. Celle-ci est principalement portée par les prêts amortissables (+5,2 %) et les crédits-bails (+19,3 %).

Comparer les différents prêts et taux 

Plusieurs prêts mis en place par l’Etat peuvent venir en complément de votre financement. Prêt à Taux Zéro, Prêt conventionné, Prêt à l’accession social, Prêt Action Logement… Il existe un bon nombre d’aides gouvernementales, adaptées en fonction du profil de l’acquéreur et de l’état du bien immobilier : dans l’ancien ou dans le neuf (en savoir plus sur les aides pour acheter dans le neuf afin de devenir propriétaire). 

Concernant les taux d’intérêt, trois options s’offrent à vous : taux fixe, taux variable ou taux mixte. Le prêt à taux fixe signifie que le montant de vos mensualités restera le même tout au long de la durée de votre emprunt, a contrario d’un prêt à taux variable, qui dépend des variations de la Banque Centrale Européenne. Le prêt à taux mixte, bénéficie quant à lui d’une période à taux fixe et d’une autre à taux variable. 

Pour choisir le taux qui correspond le plus à votre projet immobilier, veillez à vous informer sur les taux actuels. Ainsi vous pourrez davantage peser le pour et le contre des différents taux qui vous sont proposés. Le site de l’Observatoire Crédit Logement / CSA vous donne chaque mois les taux moyens de crédit immobilier, ainsi que les durées moyennes des prêts bancaires, que ce soit sur le marché de l’immobilier neuf ou ancien. 

Se renseigner auprès de la concurrence 

Si vous n’êtes pas convaincu des conditions d’emprunt suggérées par votre banque habituelle, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence afin de comparer et opter pour l’offre la plus adaptée à votre situation et à vos capacités financières. 

Sur Internet, les démarches sont désormais facilitées. Vous pouvez comparer en ligne gratuitement les différents services proposés par les établissements financiers. Si vous n’avez pas le temps ou alors que tout simplement vous avez besoin de conseils, un courtier en immobilier peut s’en charger pour vous. 

Faire appel à un courtier en immobilier 

L’avantage de passer par un courtier en immobilier est qu’il pourra négocier pour vous les meilleures conditions et taux d’intérêt auprès des différents organismes bancaires. Grâce à ses compétences et ses connaissances accrues du marché immobilier, ce professionnel sélectionnera pour vous l’offre la plus adaptée à votre situation dans le but de défendre au mieux votre dossier auprès des établissements financiers. En ce sens, le courtier vous fait à la fois gagner du temps et de l’argent. 

Le courtier en immobilier peut également intervenir en cas d’un premier refus de dossier, et vous aidera alors à élaborer une stratégie pour l’amélioration de celui-ci. 

Choisir une assurance adaptée 

Lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, celui-ci est obligatoirement accompagné d’une assurance. Deux possibilités s’offrent à vous : choisir l’assurance de votre banque, ou une autre présentant les mêmes conditions. L’assurance vous couvre, ainsi que vos proches, en cas d’accident, maladie grave ou décès. Il est important de prendre en compte son montant dans le calcul de votre crédit immobilier. N’hésitez pas à comparer les coûts et garanties des différentes assurances disponibles sur le marché.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gagner de l'argent avec l'immobilier ?

Copiez la stratégie qui m'a permis de multiplier par 5 le cashflow de l'un de mes biens !

(gratuit et sans inscription)

Non, je n'ai pas besoin de gagner plus d'argent.

Découvrez les 10 ASTUCES indispensables en immobilier qui me permettent de gagner
Plus de 6 500€ /mois de loyers

Entrer votre adresse email pour recevoir Le Guide "10 ASTUCES indispensables pour réussir votre INVESTISSEMENT IMMOBILIER" immédiatement...