Aller au contenu

Fiscalité immobilière

La fiscalité immobilière est souvent oubliée par les investisseurs. Mais si vous oubliez les impôts, eux vont se rappeler à votre bon souvenir.

La fiscalité immobilière doit être anticipée et faire partie intégrante de votre stratégie de constitution de patrimoine et d’enrichissement. Des solutions parfaitement légales existent pour réduire l’impact fiscal sur vos revenus voire pour anéantir totalement les impôts.

Certaines de ces solutions sont connues du grand public. La plupart du temps, il s’agit de programme de défiscalisation dans le cadre d’incitation gouvernementale à investir dans la pierre. Un bon conseil : fuyez ce type de programme qui n’enrichit que les promoteurs et les grands noms du BTP. Vous serez le dindon de la farce dans ces histoires là.

Pour ne pas que la fiscalité immobilière n’enterre vos rêves d’investisseur, vous devez vous intéressez aux solutions moins connues. et pour cause, elles sont plus efficaces pour l’investisseur et beaucoup moins rentables pour les caisses de l’Etat.

Investissement immobilier : les 10 choses à savoir avant de vous lancer (2ème partie)

Vous avez envie de vous lancer dans l’investissement immobilier mais vous vous posez toujours plein de questions. Voici 5 recommandations supplémentaires qui devraient vous aider à y voir plus clair.

invest start

6 – connaître les charges de copropriété.

Il s’agit d’un point souvent considéré comme secondaire par les investisseurs débutants. A tort, car ces charges peuvent « manger » une bonne partie de votre rentabilité. Ces charges sont d’autant plus importantes que le coût de l’énergie augmente depuis des années et que cette hausse est loin d’être terminée.

Ainsi, pour parler de ce que je connais, l’agglomération caennaise peut jouer des tours car le prix de nombreux appartements apparaissent raisonnables mais, quand on y regarde de plus près, il y un hic : les charges de copropriété. De nombreux appartements souffrent de charges allant jusqu’à 2500 euros, parfois 4000 !

Il vous faut donc vérifier le montant de ces charges, au mois ou à l’année et prendre cette somme en compte dans votre calcul de rentabilité. Il est également nécessaire de bien identifier ce qu’elles intègrent : eau, entretien des parties communes, des espaces verts, gardien, chauffage… Des charges « tout compris » ne peuvent évidemment être comparées avec juste l’eau froide et l’électricité des communs. Sachez que des équipements comme un ascenseur ou des espaces verts représentent un coût non négligeable et qu’ils grèveront votre rentabilité. Personnellement, nous avons rayé ces équipements de nos recherches, les axant davantage sur des petits immeubles sans jardin.

Lire la suite »Investissement immobilier : les 10 choses à savoir avant de vous lancer (2ème partie)

Découvrez les 10 ASTUCES indispensables en immobilier qui me permettent de gagner
Plus de 6 500€ /mois de loyers

Entrer votre adresse email pour recevoir Le Guide "10 ASTUCES indispensables pour réussir votre INVESTISSEMENT IMMOBILIER" immédiatement...