Investissement passif / revenu passif : le mythe

Vous vous souvenez quand on vous a appris que, finalement, le Père Noël n’existait pas ? Ou que la Petite Souris n’était qu’une fable ? La cruelle désillusion. La sourde colère qui vous a envahi.

Avec l’investissement passif, c’est rebelote. On vous serine à longueur de vidéos Youtube et de publicités Facebook que oui, c’est possible vous pouvez passer vos journées à ne rien faire et, comme par magie, vous gagnerez de l’argent à ne rien faire.

Quitte à passer pour un rabat-joie je pense qu’il est temps de siffler la fin de la récré. Car les revenus passifs, c’est un pur mythe – pour ne pas dire une véritable escroquerie.

Voyons pourquoi dans cet article.

investissement passif

Qu’est-ce qu’un revenu passif ?

Ce concept a été popularisé aux Etats-Unis par des livres tels que Père Riche Père Pauvre ou La Semaine de 4 heures. Si vous ne connaissez pas ces deux bouquins ce sont deux classiques que je vous invite à lire au plus vite – même si on y trouve à boire et à manger.

Un revenu passif est un revenu que vous percevez sans effort. Littéralement vous gagnez de l’argent sans rien faire. Vous me direz « sans travailler alors ? » La question est plus complexe que cela. Et c’est ici que, selon moi, cela tient davantage du mythe qu’autre chose. Mais ne brûlons pas les étapes. Je vais en reparler plus loin.

Un revenu passif c’est un revenu récurrent, en mode automatique, une fois qu’il est mis en place. Idéalement, il va vous faire gagner de l’argent durant de nombreuses années, y compris une fois à la retraite. Ce qu’il vous permet d’engranger est déconnecté du temps que vous y consacrez.

Vous l’aurez compris, à l’inverse, un revenu qui induit du temps de travail régulier n’est pas un investissement passif. C’est typiquement un salaire.

Quelles sont les différents sources de revenus passif ?

Ici je ne vais vous faire une liste à la Prévert. Certains s’en sont donné à coeur joie sur Internet 😆 

Disons que l’on peut classer ces fameux investissements passifs par famille. A noter que certains d’entre eux vont nécessiter que vous ayez un capital de départ (les actions par exemple) tandis que d’autres seront accessibles plus facilement (revenus en ligne et droits d’auteur).

Revenus financiers

L’exemple le plus connu est celui des actions à dividende élevé. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, rendez-vous ici.

L’idée est simple : vous achetez certaines actions et tous les ans (ou plusieurs fois par an), vous touchez des dividendes en tant qu’actionnaire.

Bien entendu, on peut également mettre dans cette catégorie le fameux Livret A, le livret jeune ou le Livret de Développement Durable et Solidaire. Mais, comme vous le savez sans doute, ces livrets ne rapportent quasiment rien une fois ramenés à l’inflation. Par exemple, le livret A vous permet de gagner 0,5 % par an !

Investissement passif en ligne

business passif

Il y en a une multitude.

Vous pouvez faire du dropshipping c’est à dire créer un site en ligne et une boutique virtuelle. A chaque commande, c’est le fournisseur avec lequel vous avez noué un partenariat qui s’occupe de l’expédition et du service après vente, ce qui est assez confortable.

Vous pouvez également donner des cours en ligne que vous enregistrez pour pouvoir les réutiliser plusieurs fois.

Autre option : créer un site Internet avec des revenus publicitaires tels que Google Ads.

Vous pouvez également achetez des noms de domaine à fort potentiel et les revendre, en faisant une marge. Ou encore animer une communauté sur Facebook. Ou bien ouvrir une chaîne sur Youtube.

Le blogging est également une option : la preuve !

C’est un investissement passif que je cherche à développer de mon côté, ayant pris goût à la création de site Internet grâce à ce blog.

Les droits d’auteur (ou assimilés)

Pour toucher des droits d’auteur, l’exemple classique est d’écrire un livre. Aujourd’hui, plus besoin de trouver un éditeur, vous pouvez vendre votre livre de manière dématérialisée : c’est ce qu’on appelle les ebooks. Ils sont plus faciles à fabriquer et à distribuer.

Mais d’autres droits d’auteur existent : sur les logiciels par exemple.

Vous pouvez également vendre des photos si vous avez du talent en la matière.

Revenus passifs immobiliers

Inutile de développer cette partie tant le blog regorge d’articles sur ce sujet.

L’idée reste la même : vous mettez en place un locataire dans le logement que vous avez acheté et les revenus passifs sont les loyers.

Si l’immobilier physique vous fait peur vous pouvez vous reporter aux SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) ou au crowdfunding (accessible à partir de 100 €).

Autre option : vous pouvez louer une partie ou la totalité de votre résidence principale.

Louez votre voiture… ou d’autres biens

Aujourd’hui, il existe un certain nombre de plates formes qui vous permettent de louer votre voiture si vous ne vous en servez pas ou peu. C’est un revenu relativement passif.

Plus globalement, il y a plein de choses que vous pouvez louer : vélo, canoé, karcher, matériel de jardinage…

Investissement passif : un mythe

Il s’agit en fait d’un raccourci de la pensée ou d’un abus de langage : un revenu vous oblige toujours à un effort (et donc au travail !) : il nécessite un investissement financier, un effort physique ou intellectuel…

Ce fameux business passif induit au préalable la mise en place d’un mécanisme vous permettant de continuer à générer des revenus alors que vous ne fournissez plus autant d’efforts qu’au début.

Les plus paresseux pourront se dire « OK je vais faire un effort rapide pour lancer la machine puis après je me repose en attendant que l’argent tombe ». Que nenni ! J’en reparle un peu plus loin 😛 

En fait, on devrait davantage parler de revenus semi passifs.

Plus globalement, cela remet en cause la notion traditionnelle du travail, du genre « je travaille de 09h00 à 17h00 » et je gagne X € par mois contre ce temps. Ce qui constitue une vision trop restrictive voire périmée du travail. Ce n’est pas le temps que l’on passe au travail qui nous rend efficace et méritant…ni encore moins riche.

Mais alors pourquoi nous avoir fait croire que c’est possible ?

On entre ici dans le domaine de la psychologie. Je ne suis pas un spécialiste du sujet mais ce qui saute aux yeux c’est que cela nous fait tous un peu rêver cette histoire d’investissement passif. Les deux mots reliés ensemble il faut avouer que cela donne envie. Gagner de l’argent sans rien faire. Et même gagner de l’argent en dormant, vous imaginez !

Le message flatte notre paresse naturelle (efficacement il faut bien l’avouer). Ce mythe est celui de « l’argent qui tombe du ciel », qui ne nécessite pas d’effort et de temps. C’est presque cette dernière notion qui est la plus importante : on peut passer notre temps à faire des choses plus agréables que travailler.

Mais réfléchissez un instant, en vous arrêtant sur quelques uns de ses revenus passifs. Vous allez comprendre que ce n’est pas si facile.

Revenus locatifs

En tant que propriétaire bailleur, vous allez devoir identifier les biens qui ont un potentiel de rendement élevé, négocier leur prix, les acheter, les financer, les gérer, en assurer l’entretien et la réparation, régler les charges, factures, impôts

Cela n’a rien de totalement passif, n’est-ce pas ?

Création de site Internet

Quand vous créez un site Internet il y a beaucoup de travail pour le mettre en place et l’entretenir (design, sécurité, graphisme, rédaction…), puis il faut l’alimenter régulièrement. A terme, la charge de travail sera moins importante mais il faudra quand même bosser !

La bourse

Investir dans des actions, çà c’est réellement passif non ?

Hé bien encore un fois non, pas du tout. Il va falloir vous former avant d’acheter des actions d’entreprises cotées en bourse… sinon vous risquez de vous prendre une gamelle !

revenus passifs

Comment créer des revenus semi passifs ?

Comme on vient de le voir c’est tout le le paradoxe du sujet – et le coeur du mythe : pour générer des revenus passifs, il faut travailler !

Commencez par vous focaliser sur un seul de ces investissements passifs : celui avec lequel vous vous sentez le plus d’affinités.

Consacrez vous à cette première expérience pour bien en comprendre les mécanismes… et les implications. Quitte à me répéter : formez-vous – cela vous permettra de maximiser vos chances de réussite. Dans la mesure du possible testez votre investissement passif à petite échelle. Par exemple un studio ou même un parking pour l’immobilier. Ou encore quelques actions en bourse.

Ensuite, il vous faudra un peu de patience car ce ne sera pas du jour au lendemain que vos revenus passifs vont tomber. Ainsi, dans le cas d’un business passif sur Internet, il faut du temps pour mettre en place toute la partie technique, puis faire la promotion de votre site avant de réaliser des ventes ou de gagner de l’argent avec la publicité en ligne.

Une fois ce premier complément de revenu créé, vous pourrez enchaîner avec d’autres et diversifier. L’argent procuré par ce premier investissement pourra même être réinvesti par exemple en actions.

Conclusion

Attention, je ne vais pas finir cet article en vous disant qu’il ne faut pas investir dans les actifs évoqués précédemment.

L’unique objectif de cet article est de vous faire prendre conscience de la malhonnêteté intellectuelle de certains qui vous font croire qu’ils passent leur temps au bord de la piscine à siroter des cocktails ou sur des circuits de course automobile à 300 km/h parce qu’ils n’ont plus que ça à faire – et ce grâce à la magie des revenus passifs. Non je ne donnerai pas de nom, pas besoin :mrgreen:  

Vous pouvez mettre en place ces revenus mais il faudra travailler un minimum. D’ailleurs, si cela ne nécessitait pas de travail, tout le monde le ferait non ?

Donc identifiez les revenus semi passifs qui vous intéressent, formez-vous sur ces sujets et lancez-vous ! L’idéal étant d’avoir plusieurs sources de business passif pour asseoir au maximum votre patrimoine et vos sources d’argent.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gagner de l'argent avec l'immobilier ?

Copiez la stratégie qui m'a permis de multiplier par 5 le cashflow de l'un de mes biens !

(gratuit et sans inscription)

Non, je n'ai pas besoin de gagner plus d'argent.

Découvrez les 10 ASTUCES indispensables en immobilier qui me permettent de gagner
Plus de 6 500€ /mois de loyers

Entrer votre adresse email pour recevoir Le Guide "10 ASTUCES indispensables pour réussir votre INVESTISSEMENT IMMOBILIER" immédiatement...