où placer son argent pour qu'il rapporte

Où placer son argent pour qu’il rapporte ?

Où placer son argent pour qu’il rapporte ? En voilà une bonne question ! Que vous soyez “riche” ou simplement à l’aise financièrement. Dans un monde où l’épargne réglementée (Livret A, LDDS…) atteint des niveaux proche du raplapla, où la bourse fait d’impressionnants yoyos (2020 est à ce titre une année emblématique), où même les fonds euros ne sont plus aussi sûrs que ce que l’on nous avait vendus il y a quelques années, on peut sérieusement se poser la question.

L’objectif modeste du jour est de vous faire un petit partage d’expérience. Cela fait à présent quelques années que j’expérimente différents placements et, pour ne rien vous cacher, ce sont ceux dont on parle le plus qui me déçoivent – à l’exception de l’investissement immobilier :mrgreen: .

En parallèle, je me pose de plus en plus la question “où mettre son argent en dehors des banques ?” Pour bien diversifier ses placements, j’estime qu’il faut emprunter des circuits parallèles, loin des chemins traditionnels, un peu trop balisés à mon goût.

Attention, cet article n’a pas pour ambition d’être exhaustif. J’y livre mes trois investissements préférés et vous expliquent pourquoi. Ils correspondent bien entendu à mes objectifs et à mon seuil de tolérance au risque du moment. A vous de vous en inspirer (ou pas).

où placer son argent pour qu'il rapporte

L’investissement immobilier… encore et toujours

Sans surprise, l’investissement dans la pierre reste le type d’opération qui a ma préférence.

Les raisons sont multiples.

Tout d’abord, vous pouvez réellement apporter de la valeur. Je m’explique : lorsque vous achetez un appartement, que vous engagez des travaux pour le mettre aux normes et le rendre plus agréable à vivre, c’est tout de même valorisant… tout en vous permettant de louer plus cher par rapport au prix normal du marché.

Ensuite, l’effet de levier reste un GROS avantage comparé à d’autres types d’investissement (dont les deux suivants). Vous pouvez emprunter de l’argent à la banque pour le faire fructifier tout en le faisant rembourser par vos locataires. Imparable.

Et puis, il y a un aspect qui tient sans doute à ma psychologie de petits fils de paysans : l’immobilier vous pouvez le toucher, c’est palpable. Exactement ce qui me manque avec la bourse. Sur le marché actions, vous achetez des titres puis revendez quelques jours, mois ou années plus tard sans avoir jamais « touché » quoique ce soit. Bref, je n’ai pas l’impression d’avoir été très productif. Mais mon esprit est sans doute un peu « arriéré ».

Enfin, on dit souvent de l’immobilier que c’est une « valeur sûre » voire une « valeur refuge ». En ces temps d’incertitude sanitaire et économique, on a tendance à se tourner vers ce type de support qui vous permet non seulement de gagner de l’argent tous les mois quand on sait s’y prendre mais dont la valeur ne fait que s’apprécier dans le temps. Vous êtes alors gagnant sur tous les tableaux.

D’ailleurs, je suis loin d’être le seul à être convaincu qu’il s’agit d’un des meilleurs supports où placer son argent pour qu’il rapporte. J’en parlais l’autre fois avec un agent immobilier qui me disait que, entre les deux confinements, les recherches pour investir dans la pierre avaient littéralement explosé ! Il semble que des personnes qui laissaient dormir leur épargne voire leur argent sur leur compte courant aient décidé de passer à l’action.

Leur cible privilégiée : les studios et F1. Ce qui fait que, sur mon secteur, le prix de ces biens a littéralement flambé, passant allègrement de 65 000 € en moyenne à 80 000 € en quelques semaines ! Soit une augmentation de plus de 20 %, impressionnant.

Même certaines personnes traditionnellement opposées à l’investissement et à l’enrichissement – pouah, c’est moche ! se sont lancées.

Rentabilité Moyenne à excellente (suivant votre expérience et votre stratégie 🙂 )
Risque Peu élevé à moyen (suivant le secteur)
Liquidité Moyenne à bonne (suivant le secteur)
Fiscalité Favorable (si vous maîtrisez !)
Indice de tranquillité* Moyen à bon (dépend du mode location)

* J’ai parlé de l’indice de tranquillité dans cette vidéo. En gros, c’est l’investissement qui va vous causer le moins d’ennui.

Le crowdfunding

ou placer son argent sans risque

J’en ai parlé dans cet article : le crowdfunding est une bonne alternative si vous vous posez la question où placer son argent pour qu’il rapporte ?

Personnellement, je ne m’intéresse qu’au crowdfunding immobilier pour l’instant mais il est également possible de financer des PME par exemple.

Petit rappel pour les retardataires sur ce type d’opération. Vous allez ici investir dans des projets immobiliers à partir de 1000 € voire moins. Vous êtes acteur d’un financement participatif en complément du secteur bancaires sur des opérations de marchands de biens et de promoteurs immobiliers.

Vos fonds sont bloqués pendant 12 à 24 mois. La plupart du temps, vous obtiendrez une rentabilité comprise entre 7 % et 10 %.

Le petit bémol que je mettrais sur le crowdfunding immobilier c’est la fiscalité. Il faudra vous acquitter d’une flat tax à 30 % sauf à ce que votre niveau d’imposition personnelle soit plus faible. Dans ce dernier cas, vous pouvez demander à bénéficier du barème progressif de l’imposition sur le revenu.

Il serait intéressant de pouvoir loger ce type d’investissement dans un Plan d’Epargne en Actions (PEA) afin de bénéficier d’une fiscalité plus attrayante : seulement 17,2 % de prélèvements sociaux après 5 ans de détention de l’enveloppe fiscale PEA. Actuellement ce n’est pas le cas mais sait-on jamais…

Mes critères personnels pour investir sont les suivants :

1/ le niveau de rentabilité : je me suis fixé un taux minimum de 9 %.

2/ la localisation : à ce jour, je ne me suis engagé que sur Paris intra muros et la région parisienne mais je vais chercher à diversifier vers d’autres métropoles (Lille, Bordeaux, Lyon par exemple).

3/ le taux de commercialisation : quand un projet est déjà commercialisé à 70 %, c’est plutôt bon signe. Ce qui fait que, en principe, je ne m’engage pas sur des opérations de marchands de bien – ces derniers n’étant pas autorisés à commercialiser avant la fin du projet.

4/ l’expérience du porteur de projet : plus le porteur dispose d’une expérience sur des projets similaires, plus c’est rassurant.

Rentabilité Très bonne
Risque Peu élevé
Liquidité Moyenne
Fiscalité Peut mieux faire !
Indice de tranquillité * Au top ! (rien à faire)

Le business en ligne

Petit dernier dans ma liste : le business en ligne. Le marché mondial et français ne fait que croître ces dernières années mais il n’est pas encore mature. Il reste donc encore de la place !

Ce type de business a littéralement explosé en 2020 à la faveur des confinements.

C’est mon blog qui m’a mis le pied à l’étrier et qui m’a projeté dans l’univers complexe et fascinant de ce genre de business. Ce qui est assez drôle c’est de passer de simple utilisateur d’Internet à créateur de contenus. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à sauter le pas.

Personnellement, ce que je trouve vraiment intéressant c’est le modèle du business en ligne : fini l’époque où vous deviez acheter un commerce ou une usine pour devenir entrepreneur. Aujourd’hui, avec quelques dizaine d’euros, vous pouvez lancer votre activité. C’est léger et peu coûteux et vous menez votre propre barque ! Le sentiment de liberté est donc assez grisant.

Voici quelques business en ligne auquel vous pouvez songer pour placer d’argent qui rapporte mensuellement.

La publicité

C’est la voie la plus simple : vous mettez un site en ligne, faites le nécessaire pour amener des visiteurs et mettez en place des encarts publicitaires.

L’exemple typique est la régie publicitaire de Google : Adsense.

Attention, il faut quand même avoir un minimum de trafic pour gagner de l’argent de la sorte.

L’affiliation

Il s’agit là d’une forme un peu plus évoluée de business puisque vous allez cibler une audience qui recherche des informations sur un sujet précis : photographie, éducation canine, sophrologie…

Cette audience devra également avoir un potentiel commercial c’est à dire qu’elle souhaite acheter un produit en lien avec le sujet de votre site.

Cela tombe bien car vous aurez précisément mis en valeur ces produits 😛 . En cliquant sur des liens affiliés, l’internaute va être redirigé vers votre partenaire qui vous versera une commission si la vente se conclue.

ou placer son argent en dehors des banques

La vente de formation

Vous devez ici trouver un sujet porteur : un sujet sur lequel vous avez une expertise à partager et pour lequel les internautes sont prêts à payer pour apprendre de vous.

On peut citer la musique, les langues… ou l’immobilier. C’est en effet ce que je propose avec ce blog.

La concurrence étant parfois rude, il faudra réussir à vous démarquer de vos concurrents. Mais on peut en dire autant pour le business suivant.

Le dropshipping

Voilà sans doute le modèle dont on entend le plus parler. En quoi consiste le dropshipping ? C’est assez simple. Vous allez créer un site Internet mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agira d’une boutique. Boutique dans laquelle vous allez vendre certains articles : vêtements, bijoux, jouets…

Ce qui est bien avec le dropshipping c’est que vous n’avez qu’un commerce virtuel : vous ne gérez ni les stocks ni l’expédition. Vous confiez tout cela à un sous traitant (situé à l’autre bout du monde – ou non).

Si vous voulez personnaliser et imprimer davantage votre marque, vous pouvez pousser plus loin et faire du POD (Print On Demand). Dans ce cas vous allez créer vos propres design puis confiez la fabrication et l’expédition à un fournisseur.

Regardez l’exemple de ce site par un de mes amis : https://tshirt-family.com/ Il s’est positionné sur les t-shirts personnalisés, made in France.

Voilà pour ce très rapide tour d’horizon. Et il y a encore beaucoup d’autres business en ligne. En fait c’est bien simple, Internet est un énorme iceberg dont vous voyez le dessus quand vous êtes internaute. Mais le plus gros n’est pas visible, il faut plonger la tête sous l’eau pour s’en rendre compte. Franchement on n’a pas idée !

Il existe un certain nombre de marketplace (place de marché) pour se renseigner et acheter un business en ligne, tel que Flippa ou en France https://ventedesite.com.

Mais, je ne vous recommande pas d’acheter sur un coup de tête et / ou parce que vous avez un peu d’argent de côté.

Comme pour toute chose, commencez par vous renseigner et même vous former car il faut avoir un minimum de base pour ne pas se « crasher ».

Le moins coûteux est de créer votre premier site vous-même. Ce sera plus long pour gagner de l’argent mais extrêmement formateur.

Rentabilité Bonne à excellente
Risque Plus important qu’avec les 2 autres supports
Liquidité Moyenne à bonne (dépend de la qualité du business)
Fiscalité Impôt sur les sociétés
Indice de tranquillité Moyen (dépend du business acquis, s’il fonctionne en mode semi automatique)

Où placer son argent pour qu’il rapporte au final…

Voilà pour mes trois investissements favoris. Concernant l’investissement immobilier, je reste « à fond » puisque je viens de signer un nouvel appartement (je vous le fais visiter prochainement sur la chaîne Youtube). Parallèlement, je souhaite augmenter la mise en crowdfunding pour dégager une rente mensuelle de 100 € par mois – en réinvestissant mes gains au fur et à mesure. Enfin, je recherche un petit business Internet me permettant de dégager quelques centaines d’euros par mois sans y passer trop de temps – je privilégie de l’investissement semi-passif de ce côté car les journées ne font que 24h00 !

Encore une fois, ces propositions n’engagent que moi. Si vous vous demandez où placer son argent pour qu’il rapporte, vous devez étudier ces trois options qui me semblent combiner rentabilité et sécurité.

Je les ai d’ailleurs évoquées de la plus sûre à la plus téméraire : investissement immobilier, crowdfunding, business en ligne. Bien entendu si vous cherchez où placer son argent sans risque, il reste le livret A 😆 .

Ceci dit je suis ouvert à toute autre proposition 😉 . N’hésitez pas à m’en faire part.

Paul

5 Comments

    Paul
  • Salut Paul.

    Et les voitures de collection ?
    La rentabilité pour des modèles populaire ( 2cv, 4l, mini, cox…) dépasse les 100% en 5 ans.
    Pas mal et en plus tu peux te faire plaisir.
    A bientôt
    Pascal.

      Paul
    • Hello Pascal,
      ça faisait longtemps 🙂
      Oui bien sûr les voitures de collection c’est un excellent plan pour ceux comme toi qui s’y connaissent, moi j’avoue que je suis ignare en la matière.
      On en avait parlé dans cet article : https://serialinvestisseur.fr/ou-placer-son-argent-en-2021/
      Ceci dit peut-être que ma vieille Yaris fera un jour une belle voiture de collection !
      Au plaisir.
      Paul

        Paul
      • Bien sûr, elle sera un jour recherchée !
        Et ce sera tes enfants ,qui aurons usé les fonds de pantalons dans cette voiture, qui voudrons la collectionner. A la nostalgie !
        Par contre, il va falloir la stocker longtemps.
        Je suis désolé, car j’avais zappé ton article… C’est pas bien

          Paul
        • Y a pas de mal
          Bon il va falloir que je construise un carport ou un hangar alors 🙂

  • Paul
  • Hello
    Certains pea sont eligibles au crowdfunding immobilier https://www.boursorama.com/patrimoine/actualites/pea-et-pea-pme-deux-enveloppes-fiscales-eligibles-au-crowdfunding-immobilier-111cd23ec5061e05b9bda55dd31f3712

    Nb : pro de la pub depuis digitale 20 ans .. je dirais d eviter car ces dernieres annees depuis 4/5 ans les reseaux sociaux ont tout absorbe.. yt et fb prennent 80% des investissements et captent 95%de chaque nouvel euro investi.. donc oubliez c est un marche trop dur dans ces conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez les 10 ASTUCES indispensables en immobilier qui me permettent de gagner
Plus de 6 500€ /mois de loyers

Entrer votre adresse email pour recevoir Le Guide "10 ASTUCES indispensables pour réussir votre INVESTISSEMENT IMMOBILIER" immédiatement...